Retrouvez notre actualité

l'oreille absolue

L’oreille absolue

Avoir l’oreille absolue consiste à être capable de reconnaître, sans aucun repère, une note jouée. C’est en quelque sorte avoir un diapason, ou un accordeur dans le cerveau.

L’oreille absolue

c’est quoi ?

On considère qu’une personne sur 10.000 possède l’oreille absolue. D’abord, on rencontre plus souvent l’oreille absolue chez des gens qui sont aveugles de naissance, ou le sont devenus très jeunes.

Il semblerait que cette capacité soit comme le langage, une aptitude universelle à la naissance, qui se développerait ou pas ensuite par l’apprentissage. En effet, 95% des musiciens ayant commencé la musique avant leurs 7 ans ont l’oreille absolue. Au contraire après 11 ans elle serait très difficile à acquérir.

Pour l’avoir il faut donc s’y prendre tôt. Car rien ne vaut la pratique musicale précoce. Mais pratiquer la musique dès le plus jeune âge n’est pas la seule clef.

La langue maternelle serait aussi un facteur déterminant. 60 % des élèves musiciens chinois qui parle donc le mandarin ont l’oreille absolue contre seulement 14 % des Américains. La raison serait la nature tonale de la langue : en mandarin l’intonation change le sens des mots. Ce qui habitue les gens à être attentifs aux variations y compris légères.

On distingue (selon une terminologie anglo-saxonne) deux catégories d’oreille absolue : l’une passive, l’autre active.

L’oreille absolue passive

Les personnes possédant une oreille absolue dite « passive » sont capables d’identifier individuellement chaque note qu’ils entendent, sans référence préalable, mais sont incapables de chanter avec justesse une note demandée.

L’oreille absolue active

Les personnes possédant une oreille absolue dite « active » peuvent chanter avec une extrême justesse une note donnée. Ils sont par ailleurs capables, non seulement d’identifier et de nommer une note écoutée, mais également de signaler si celle-ci est un peu trop haute ou basse selon le diapason de référence (néanmoins des musiciens avec beaucoup de pratique et d’expérience sont également capables de ce dernier point, notamment les compositeurs et chefs d’orchestre).

A quoi ça sert ?

Ceux qui possèdent l’oreille absolue retranscrivent facilement une mélodie. Chaque son est aussitôt associé à une hauteur de note mémorisée. Tandis que pour tout autre individu, l’identification d’une hauteur du son nécessite un travail, un effort de comparaison avec une première note donnée.

Autre célèbre et impressionnante démonstration du pouvoir de l’oreille absolue : la retranscription du Miserere d’Allegri par Wolfgang Amadeus Mozart. En 1770, le jeune compositeur voyage avec son père à travers l’Europe, et tous deux assistent à une représentation du Miserere, au Vatican.

A cette époque, l’oeuvre vocale de Gregorio Allegri est encore jalousement protégée par le Vatican : nul n’a le droit de la reproduire ou de la diffuser en dehors de ses murs. Peu importe au jeune Mozart, alors âgé de 14 ans et qui, le soir même de son écoute, retranscrit le Miserere de mémoire… Une oeuvre pour deux chœurs, à neuf voix. Mozart avait donc l’oreille absolue.

Quels artistes ont l’oreille absolue ?

A peu près 25% des musiciens professionnels ont cette oreille. Parmi ces artistes, prenons les plus connus : J-S Bach, L.Van Beethoven, Franz Liszt, Fréderic Chopin, Franck Sinatra, Ella Fitzerald, Jimi Hendrix, Michael Jackson, Keith Jarrett, Mariah Carrey, -Stevie Wonder, Arthur Rubinstein, Nikolai Rimsky Korsakov, yo-yo ma, Glenn Gould, Bing Crosby.

Sources :Wikipédia, France Musique

Trouvez facilement votre partenaire de musique en vous inscrivant gratuitement sur KIJOUKOI.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top